Nicolas Florian

Avec une liste largement renouvelée et compétente qui incarne une nouvelle génération, un projet responsable et pragmatique, le 28 juin faites le choix de l’avenir de notre ville et celui de nos enfants : votez « Union pour Bordeaux » !

Nicolas Florian
Bordeaux, ville du quart d’heure

Pendant le confinement, un vent d’humanisme a soufflé dans nos quartiers, animés depuis les fenêtres de beaucoup de Bordelaises et de Bordelais. Chaque soir à 20h, à l’occasion des applaudissements à l’attention de nos personnels soignants, de chants improvisés, d’expressions diverses de solidarité et de vivre ensemble, on a souvent fait la connaissance de ses voisins.

Avec la crise, nous avons réinterrogé notre rapport au temps et aux distances : développement du télétravail, réduction des mobilités quotidiennes…

Cette expérience nous a logiquement conduits à nous interroger sur la question du temps passé dans les transports c’est-à-dire sur la notion de temps utile pour mieux faire coïncider les lieux de vie avec le temps de vie.

Carlos Moreno a développé le concept de la ville du quart d’heure selon lequel, pour améliorer la qualité de vie, il faut réduire à quinze minutes de mobilité active, à pied ou à vélo, l’accès aux lieux d’habitation, de travail, d’approvisionnement, de bien-être, d’éducation et de loisirs.

À Bordeaux, nous voulons bâtir une ville à taille plus humaine, plus proche, également apaisée par le développement des mobilités douces, qui permettra aux Bordelaises et aux Bordelais de recréer des ambiances de village au niveau de leur quartier en se le réappropriant, en accédant à des services publics de proximité, en contribuant chacun à la préservation de son cadre de vie.

C’est également à cette échelle que nous favoriserons l’expression citoyenne de proximité et ainsi que nous renforcerons le lien de confiance entre les élus et les Bordelaises et les Bordelais mieux associés aux prises de décision et à leur évaluation. 

Bordeaux est forte de ses quartiers aux multiples identités. Depuis 1995, les projets urbains ont largement contribué à tendre vers une ville d’équilibre entre quartiers historiques, quartiers de grands ensembles, nouveaux quartiers, quartiers résidentiels…

Le projet urbain de la nouvelle décennie devra garantir à chaque Bordelaise et Bordelais une qualité de vie grâce à un accès de proximité, « à côté de chez lui », aux services, loisirs, commerces, équipements, transports propres. Cette ambition portée dans chaque quartier de Bordeaux dictera ce que nous ferons ensemble des barrières et des boulevards.  

Ce nouveau projet de ville du quart d’heure repose sur l’ambition d’une ville des quartiers qui encourage le vivre et agir ensemble.  

Bien fidèlement,

Nicolas Florian